Mon quartier comme vous ne l'avez jamais vu !
Le quartier du Mas de Mingue (Nîmes) mis en carnet par les enfants qui l'habitent.


Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Album photos
Archives
Livre d'or

«  Juin 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 


Rubriques

A propos du projet
Faire un carnet
Journal de bord
Le marché
Secrets, fantômes et légendes


Menu

Uniterre
Marion Lavabre


Le secret de la cage...Par Marie-Julienne.



Avant dans cette cage il y avait un loup garou et ce loup garou aimait bien manger les enfants.
Il disait:
" Hum hum c'est bon les enfants !!! "
Les gens ont emmené ce loup garou à la SPA parce qu'il aimait manger les enfants.


Publié à 08:59, le 15/05/2007 dans Secrets, fantômes et légendes
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Une plaque d'électricité...Par Ilhem.

Dans cette plaque d'électricité, il y a de l'or. Car il y a un énorme monstre avec des souris. Le monstre alllume, éteint, allume et je ne vous raconte pas la suite parce que c'est effrayant cette histoire. Je l'ai vu et je l'ai entendu. C'est une plaque d'électricité: elle n'arrête pas de chauffer mais ce que je sais c'est qu'il y a un monstre et des souris dedans. Il ne faut pas s'approcher ou on  risque de se faire manger par ce monstre.  


Publié à 08:56, le 15/05/2007 dans Secrets, fantômes et légendes
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

La chaufferie des Dieux...Par Gilles.

Dans la chaufferie, il y a les dieux grecs et romains réunis contre l'armée de l'enfer.
L'armée grecque est commandée par Zeus, nom grec (nom romain: Jupiter), dieu des éclairs.
L'enfer qui est commandé par Hadès, dieu des enfers.
Les dieux se battent à l'infini, mais personne ne gagne car les dieux sont immortels.
Un jour, la bête du Gévaudan s'installa dans cette chaufferie et se mêla des affaires d'Hadès.
Du coup Hadès décida que la bête du Gévaudan serait avec lui pour toujours.


Publié à 08:53, le 15/05/2007 dans Secrets, fantômes et légendes
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

11 mai 2007. Alerte : un espion dans l'école !

La rédaction vient de recevoir un article signé "le photographe masqué" ! Nous le publions pour que vous nous aidiez à mener l'enquête. Si vous avez des soupçons sur l'identité de cet espion laissez-nous un commentaire !




"Je suis photographe reporter, mon métier c'est découvrir les choses qu'on veut garder secrètes et les vendre très cher aux magazines, je suis un chasseur d'images, un chercheur de scoops.

Il y a quelques jours j'ai entendu parler du projet de carnet de quartier au Mas de Mingue... j'ai voulu en savoir plus.

J'ai contacté les maîtresses pour qu'elles me montrent les carnets mais elles n'ont rien voulu savoir : il paraît qu'il faut attendre jusqu'au 24 mai et qu'il n'y a d'exception pour personne !

Muni d'un grand sac de bonbons j'ai attendu les élèves à la sortie de l'école pour qu'ils me fassent voir, même rapidement, quelques pages avant
l'exposition à la bibliothèque... Ces sales gosses m'ont dit "nos carnets ne sont même pas reliés ! tu attendras comme tout le monde !", ils se sont moqués de moi et en plus ils ont mangé tous les bonbons sans m'en laisser un seul !



Mais il n'est pas encore né celui qui m'empêchera de faire mon métier et hier je me suis bien vengé !

Ce jeudi 11 mai 2007, les enfants travaillaient sur leurs carnets dans la salle d'arts plastiques.

Depuis le matin j'étais planqué dans le couloir mais il y avait toujours quelqu'un qui surveillait la classe.

Je ne savais pas co
mment m'y prendre.

Enfin, à la récré de l'après-midi, l'opportunité s'est présentée : il faisait tellement chaud à l'intérieur que tout le monde est allé de rafraichir dehors dans le bleu de la cour.



La salle était entièrement vide. C'était l'occasion que j'attendais : avec mon appareil photo j'ai eu cinq minutes pour shooter les prem
ières pages qui me tombaient sous les yeux.
Puis j'ai entendu un bruit de pas dans le couloir alors je me suis précipité dans l'armoire pour me cacher. J'ai dû rester planqué dans l'armoire jusqu'à tard, après l'étude du soir. Quand je suis sorti j'avais un torticoli mais j'étais content : j'avais mon scoop !









Signé : Le photographe masqué."



Publié à 03:39, le 12/05/2007 dans Journal de bord
Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Ce qui se passe sous l'herbe verte...




L'histoire du trésor... par Isabelle.
J'ai pris le jardin en photo par-ce qu'il y a une fleur, et sous cette fleur il y a un trésor. C'est une petite fille qui s'appelle Isabelle. Cette petite fille a trouvé un trésor. Elle a échappé à un fantôme qui s'apelle Lou. Il y a une légende qui dit qu'il est maudit s'il touche la petite fille elle se transforme  en fantôme.

Le trésor du pirate... par Marina.
En dessous de la terre il y a un trésor.
Si on le trouve, on sera riche.
Un pirate l'a déposé il y a 30000 ans.




Publié à 09:55, le 11/05/2007 dans Secrets, fantômes et légendes
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Les fantômes de la haie...



Dans les feuilles... par Basma.
Voilà le secret que je connais...
Dans les feuilles
Il y a
Un fantôme
Qui s'appellait Marc Chaussette.
Le matin quand je vais à l'ecole
J'entends des bruits
Des pas et des voix
Qui disent la nuit, "Je vais te tuer..."
Je vous conseille de ne pas y aller : c'est dangereux !


Le fantôme de Pipi Caca... par Fethi.
C'est un mur qui protége la maison d'Alex. Il empêche de passer, et il y un fantôme qui s'appelle le fontôme de pipi et caca. Pipi s'appelle comme ça par qu'il fait pipi au lit et Caca est grand parce qu'il mange de la soupe.





Publié à 09:54, le 11/05/2007 dans Secrets, fantômes et légendes
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Le secret de Mounsiff: un rond et une mouche

IL y avait une petite mouche en haut, elle était noire et rouge;
elle volait.

Avec ses 4 mains, elle n' arrivait pas à voler,
elle avait peur de sauter.



Publié à 05:21, le 11/05/2007 dans Secrets, fantômes et légendes
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Le secret de la cour de Dylan

Il y a un trésor caché sous des pierres de l'école. Moi je vais vous dire tout ce que je sais sur ce trésor : il y a 910 ans, il y avait un pirate qui cherchait ce trésor et toutes les cartes qu'il trouvait étaient mauvaises. Le jour de sa mort, la vraie carte apparût. Et vous savez comment je le sais ? C'est parce que les pierres forment une petite montagne. Et je vais vous montrer comment les pierres sont...



Publié à 05:19, le 11/05/2007
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Le secret de GMS


Il y a un homme accroché je l'ai enlevé dans les toilettes...




Publié à 05:15, le 11/05/2007 dans Secrets, fantômes et légendes
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

L'arbre qui bouge...



Le secret de la cour... par Nassufe.
Le secret de la cour est un arbre et quand l'arbre bouge, alors il mord.

Derrière l'arbre... par Alexis.
Je vais vous raconter une histoire!
C'est un arbre qui n'arrête pas de bouger!
Je ne sais pas ce qu 'il y a derrière mais je n'y vais pas!
Ca doit être un fantôme ou la dame blanche ...





Publié à 05:13, le 11/05/2007 dans Secrets, fantômes et légendes
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Le secret de Malcolm

Le carton est hanté.
Je le sais.
Je l'entends tous les matins,
il me dit "Aide-moi, sors moi d'ici !".
Et moi je lui réponds "non".




Publié à 05:06, le 11/05/2007 dans Secrets, fantômes et légendes
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Elles sont bonnes nos olives !


Voici les bonnes olives qu'on peut acheter au marché tous les jeudis matins à partir de 08h00, au Mas de Mingue.


Il faut y venir, il est trop bien ce petit marché !



Publié à 06:26, le 9/05/2007 dans Le marché
Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

26avril 2007 : les premières pages !


En direct et en exclusivité de l'Ecole Albert Camus voici les premières pages des carnets !



Vous les verrez bientôt de plus près !


Publié à 10:22, le 29/04/2007 dans Journal de bord
Commentaires (8) | Ajouter un commentaire | Lien

Le secret de l'arbre de notre école

Vous vous demandez peut-être de quoi il s'agit ?

Eh bien dans la cour de notre école se cache un secret très ancien, dont peu de personnes ont connaissance.

Vous voyez le coeur sur l'écorce ?

En fait quelqu'un s'est caché mais la suite est secrète...

Chut, n'en parlez à personne, sinon...






L'arbre des amoureux... par Jalal.

Je vais vous dire un secret de mon école...
Dans cet arbre, il y a un ange qui sort pour tirer une flêche aux amoureux...



Le secret de la princesse... par Rima.

Le secret c'est que c'est une princesse qui est venue le soir.
Elle est venue parce qu'elle ne voulait  pas épouser un garçon.
Le coeur montre qu'elle voulait épouser un autre homme qui s'appelait Eric. Elle n'a pas pu épouser Eric parce que l'autre homme l'a forcée à l'épouser, elle a refusé et elle s'est enfuie.





Publié à 10:04, le 28/04/2007 dans Secrets, fantômes et légendes
Commentaires (3) | Ajouter un commentaire | Lien

Les Médias en parlent !

A l'occasion de l'exposition des carnets de voyages de Marion Lavabre à  la  bibliothèque Jean Paulhan, le Midi Libre parle de notre projet.
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)



Jeudi 26 avril, un journaliste de Télé Miroir est venu nous filmer et nous interviewer  pendant un atelier d'art plastique sur nos carnets ! ça fait plaisir de voir que les médias s'intéressent à notre démarche.




Publié à 11:13, le 26/04/2007 dans A propos du projet
Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Les partenaires du projet


Le projet "notre quartier comme vous ne l'avez jamais vu" est à l'initiative de trois enseignantes de trois classes de CE2 et CM1 de l'école Albert Camus : Mesdames Castanier, Mahieu et Mittelette. Avec l'aide de Carole Lagniez, la conseillère pédagogique en Arts Visuels de l'inspection académique les institutrices ont monté un Projet Artistique et Culturel (PAC) afin d’obtenir quelques subventions. Cela leur a permis de faire appel à Marion Lavabre une photographe carnettiste agréée par la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC), dont la mission est d’apporter ses compétences artistiques aux enfants. Enfin un autre partenaire s’intéresse de près au projet, il s’agit de la bibliothèque Jean Paulhan qui, après avoir exposé les carnets de voyages de Marion Lavabre en mars, accueillera les « carnets de quartier » des enfants du Mas de Mingue en mai 2007.




Publié à 10:57, le 23/04/2007 dans A propos du projet
Commentaires (3) | Ajouter un commentaire | Lien

18mars 2007 : la première collecte

 Le 18 mars notre première sortie : carnets, crayons, craies sèches et appareils photos en bandoulière nous explorons le quartier.


Publié à 09:58, le 23/04/2007 dans Journal de bord
Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Un carnet, kézako ?


Le carnet de voyage est un témoignage artistique d’un voyage réel ou imaginaire, proche ou lointain : tu peux aussi bien réaliser un carnet sur des pays éloignés (comme Titouan Lamazou ou Peter Beard) que sur ton village ou ton quartier (voir le collectif des carnettistes tribulants et leur "banlieue nomade"), tu peux également adopter un fil conducteur précis à la manière d’un documentaire (le thé chez Marion Lavabre) ou te laisser complètement guider par tes rêves (un carnet sur la lune par exemple).

Le carnet est un genre mixte qui tient tout à la fois du journal intime, du recueil de souvenirs, du carnet de croquis, du cahier de poésies ou du calepin d’enquête journalistique. Au final il s’agit d’un livre d’artiste, c’est à dire d’une œuvre unique, singulière, métissant très librement des mots et des images, des dessins et des photographies, de collages et des découpages…




Publié à 08:19, le 23/04/2007 dans Faire un carnet
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

La collecte

L'art du carnet : collecter en utilisant les cinq sens

L’essentiel dans le carnet c’est la collecte sur le terrain, que ce soit pendant ton voyage ou dans ton quartier. Avant de partir glisse dans un sac à dos tes outils de base : papier et  stylo pour écrire et dessiner, crayons et craies pour faire du transfert (empreintes), sacs et petites boîtes en plastique pour entasser tes trouvailles, éventuellement un appareil photo…
En plus du matériel tu dois affûter tes cinq sens : un œil d’aigle pour observer, une oreille bien ouverte pour écouter les histoires des gens que tu rencontre, une langue pas trop timide pour poser des questions et goûter les nouvelles saveurs qu’on te propose, des doigts agiles pour toucher, récolter et assembler des matières trouvées dans la rue, au marché, ou chez les commerçants, un nez et du flair pour débusquer les lieux les plus extraordinaires… et par dessus tout il te faut du temps, le temps de flâner, le temps de regarder…

Voir autrement

Regarder autour de soi semble facile mais rares sont les bons observateurs. Lorsque tu souhaites réaliser un carnet tu dois faire l’effort de regarder la réalité qui t’entoure avec un œil neuf. C’est encore plus important lorsqu’on travaille sur son univers de tous les jours : on croit souvent connaître par cœur un quartier parce qu’on le traverse chaque matin pour aller à l’école mais finalement on se découvre incapable d’en faire un plan de mémoire... A chaque fois que tu pars en collecte imagine que tu déposes sur ton bureau tes yeux du quotidien et que tu chausses de nouveaux yeux, essaye de regarder ton univers comme si c’était la première fois que tu mettais les pieds dans ton quartier…


Les règles d'or du parfait carnettiste
 
Attention ! L’activité du carnettiste est régie par un code de courtoisie :
  • Demande leur permission aux personnes que tu veux prendre en photo,
  • Présente-toi poliment et explique simplement ta démarche quand tu abordes quelqu’un dans la rue (exemple : « bonjour Madame, je fais une enquête sur le quartier, accepteriez-vous de répondre à quelques questions, s’il vous plaît ? »),
  • Installe-toi dans un endroit où tu ne gènes pas le passage quand tu veux écrire ou dessiner,
  • Ne ramasse pas n’importe quoi dans la rue pour le mettre dans ton carnet. Par respect pour ton lecteur et pour ta sécurité, laisse par terre les pansements usagés, le verre coupant, les papiers trop sales, etc.


Publié à 12:40, le 22/04/2007 dans Faire un carnet
Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

La fabrication du carnet



Publié à 12:47, le 21/04/2007 dans Faire un carnet
Commentaires (4) | Ajouter un commentaire | Lien